Découvrez COPAINS

Découvrez COPAINS

Un projet écologique d’insertion


DES COLLECTIONS VARIÉTALES SUR L’ÎLE DE PORQUEROLLES EN SUPPORT D’UN PARCOURS D’INSERTION

Dans le cadre de son engagement sociétal, le Parc national de Port-Cros et Sauvegarde des Forêts Varoises ont développé un projet d’insertion sur le territoire du Parc national.

Le projet intitulé COPAINS, associe l’exploitation d’arbres fruitiers en culture biologique, l’élaboration et la vente de produits transformés (dans un proche futur) à l’insertion professionnelle de demandeurs d’emploi.
L’enjeu étant de concilier l’humain, la sauvegarde et la valorisation d’un patrimoine naturel et scientifique unique existant depuis plus de 30 ans.

      19 hectares de vergers dont 9 à mettre en production :

        • Plus de 150 variétés d’oliviers, particulièrement représentatives du patrimoine oléicole français, de l’Italie à l’Espagne ;
        • 250 variétés de figuiers dont 102 génotypes provenant de tout le bassin méditerranéen ;
        • 50 variétés de mûriers, provenant du monde entier.

Le chantier d’insertion est destiné à accueillir un public majeur, homme ou femme, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles : allocataires du RSA, jeunes sans qualification, habitants de quartiers défavorisés, etc.

Il a débuté le 1er septembre 2014, avec 8 postes de salariés, un poste d’encadrant technique et d’assistant technique.


BÉNÉFICES POUR LES SALARIES

Contribution à la résolution de problématiques sociales et professionnelles :

        • SOCIALES:
          • Maintien ou accès à un logement stable, mise en place de démarches de soins, amélioration de la situation financière, passage du permis de conduire, résolution de problèmes administratifs, etc.
          • Apprendre ou ré-apprendre à communiquer, à restituer, dynamisme, confiance en soi, sentiment d’utilité, curiosité et projection dans l’avenir.
        • PROFESSIONNELLES:
          • Élaboration d’un projet professionnel réaliste et réalisable, acquisition de compétences clés (savoirs de base, comportements attendus en entreprise) et de compétences techniques.
          • Accès à l’emploi, à la formation qualifiante, poursuite du parcours dans une entreprise d’insertion, ou une entreprise de travail temporaire d’insertion.

LA PROFESSIONNALISATION DES EQUIPES

Un travail de qualité :

        • Un transfert de compétences entre les équipes du parc national et les bénéficiaires.
        • Des formations et des périodes d’immersion en entreprise.
        • Un parcours qualifiant avec la délivrance d’un certificat de qualification professionnelle.

L’appropriation du projet par les bénéficiaires

Les sites prestigieux sur lesquels s’effectuent les travaux, la nature et les contraintes particulières de ceux-ci, nécessitent la constitution d’une équipe soudée et volontaire. Ils participent à l’organisation des journées de travail ainsi qu’aux solutions techniques apportées. Les bénéficiaires du parcours d’insertion pourront également participer activement à la communication autour du projet.



L’exploitation des collections, l’élaboration de produits transformés et la vente de ces produits

Une des originalités de cette opération réside dans le caractère évolutif qu’elle présente : dans un premier temps, les équipes d’insertion se sont concentrées sur les travaux d’entretien et la mise en exploitation des collections variétales.
Par la suite, l’opération pourra évoluer vers une utilisation de ces cultures comme supports de produits transformés, avant commercialisation au profit de l’autofinancement de l’activité. Cette évolution permettra aux bénéficiaires d’acquérir de nouvelles compétences, ce qui renforcera le caractère qualifiant et professionnalisant du parcours d’insertion proposé.

L’exploitation se fait selon un mode de culture biologique, agriculture respectueuse de l’homme et de son environnement.
Les conditions de mise en oeuvre de ce projet, associant l’exploitation d’arbres fruitiers en culture biologique et l’insertion sociale et professionnelle d’adultes en difficulté, lui permettent en outre d’être associé au Réseau Cocagne et labellisé « Cocagne Innovation », depuis 2015.Ce label garantit une qualité méthodologique, sociale, environnementale et économique.

L’éducation à l’environnement

Situé sur un espace sensible, à la biodiversité exceptionnelle, le projet comprend un volet d’éducation à l’environnement auprès des équipes, ce qui leur permet, d’une part, de mieux appréhender les enjeux des travaux qu’ils vont réaliser, et, d’autre part, d’acquérir des notions et compétences indispensables à leur statut retrouvé d’acteur citoyen.
Cette éducation à l’environnement présente un volet interne pour les bénéficiaires du parcours mais également un volet externe puisque les bénéficiaires peuvent eux-mêmes participer à la sensibilisation des futurs et nombreux visiteurs de ces sites exceptionnels, sur la technique mise en oeuvre et la gestion mise en place.

Le maintien d’un patrimoine génétique exceptionnel en danger

Aujourd’hui, ces collections variétales sont le support de travaux scientifiques avec le Conservatoire botanique national Méditerranéen et l’INRA de Montpellier.
Quelques cultivars performants supplantent inexorablement les variétés de terroir, conduisant peu à peu à leur disparition. Ce processus est accentué par l’abandon progressif de l’agriculture dans les endroits peu propices aux rendements élevés, où prospéraient autrefois des variétés et des races rustiques bien adaptées aux conditions défavorables.
Ce sont précisément ces gènes de rusticité qu’il faut conserver ; lutter contre l’érosion génétique, c’est maintenir les possibilités d’adaptation pour l’avenir.